e-tissage

traitements d'information & outils numériques
pour êtres humains

zoom in / out

Prezi, des feuilles de papier de tailles (presque) illimitées

Le précédent billet concernant la gestion personnelle d’information (enjeux, outils et repères méthodologiques) était constitué d’un Prezi. Voici quelques indications sur la genèse et les choix pour le design d’information de ce document réalisé avec un nouvel outil de présentation de document.

Une fonctionnalité particulièrement novatrice de Prezi est l’utilisation du zoom in / out, connu pour l’affichage de cartes mais appliqué ici à un document composé de textes, d’images, éventuellement de vidéos. Cette fonctionnalité est couplée à un canevas de taille pratiquement illimitée. Ce dispositif est particulièrement adapté pour garder trace d’un brainstorming : plus de bord de feuille là où une nouvelle idée devrait être rapprochée d’une autre déjà notée ! La taille du texte facilement modifiable permet d’agrandir les idées principales et de glisser des compléments entre les lignes existantes : tous les éléments peuvent être déplacés avec la souris.

Etant partie d’un brainstorming, j’ai voulu ensuite structurer l’information pour en faire une présentation. Tout en mettant à profit les fonctionnalités nouvelles de l’application, j’ai voulu maintenir certains codes graphiques connus des lecteurs:

  • la taille du texte représente les niveaux d’information de titres, comme une sorte de table des matières non linaire. Le document peut ainsi être appréhendé comme une feuille A4 avec deux ou trois imbrications de titres lisibles à ce premier niveau
  • à un second niveau, chaque vue a une cohérence graphique de type diapositive, avec des enchainements de type mouvement de camera

A l’usage, il s’est avéré compliqué de maintenir en parallèle, une cohérence dans les différences de taille pour la représentation des différences de niveaux d’importance, tout en veillant à ce que les changements de vue, d’un emplacement à l’autre du canevas restent visuellement agréable. Entre autre raisons, se trouve le fait que même si elle est très grande, l’échelle de zoom est néanmoins limitée, et il arrive un moment où l’on ne peut plus insérer d’éléments entre les éléments existants, ni zoomer plus large pour ajouter des éléments autour du document existant.

S’il permet une continuité entre la phase de brain storming et la phase d’élaboration d’un document de présentation, avec des fonctionnalités très intéressantes, comme les effets de mouvements de camera (zoom in / out, etc. ), la facilité avec laquelle on peut redisposer et redimensionner les éléments, l’outil nécessite néanmoins un temps de prise en main pour se familiariser avec ces nouvelles possibilités et leur utilisation judicieuse.

Treemap : représenter une structure hiearchique ET un rapport de grandeurs

Les trois pôles de l’économie mondiale

En 2010, le PIB des Etats-Unis est de 14 527 Md de dollars US, c’est-à-dire une valeur comparable à celui de l’Union Européenne, soit 16 242. Pour la Chine, le chiffre est de 5 878 Md et de 5 459 Md pour le Japon. Le Brésil … ATTENDEZ!! NE PARTEZ PAS! … Promis, juré: j’arrête d’égrainer des chiffres !

En effet, il se trouve qu’une représentation graphique bien pensée remplace souvent avantageusement des colonnes de chiffres. Prenez un article comparant les PIB dans le monde et dont l’argument est de dire que trois pôles se distinguent dans l’économie mondiale. Il s’agit donc de présenter les chiffres de ces trois pôles, avec pour chacun, le détail par région et par pays – taxinomie, tout en mettant en évidence les rapports de grandeurs entre les différents PIB.

Dans ce cas, la meilleure représentation est un treemap. Lire la suite »

Véronique Gendner

15 juin, 2012 at 7:48